Grässlin – la technologie de commutation de précision issue de la Forêt Noire depuis plus de 60 ans

Les années 50 - les débuts

Au début des années 50, le besoin en produits mécaniques de précision est considérable. Dieter Grässlin réalise qu'il ne peut concrétiser ses idées révolutionnaires qu'en étant indépendant et commence à travailler en tant que salarié en 1956 dans l'arrière-cuisine de ses beaux-parents à St. Georgen im Schwarzwald avec le sous-assemblage de mécanismes d'horloge. Les premières commandes proviennent de l'industrie locale. Mais pour Dieter Grässlin, ce n'est pas suffisant. L'assemblage complet des mécanismes d'horloge remplace bientôt le sous-assemblage. La jeune entreprise est soumise à de fortes variations conjoncturelles et Dieter Grässlin perçoit que la prochaine étape vers l'indépendance est un produit développé et produit de manière autonome.

Le premier compteur d'heures de service est produit. Le nombre d'entreprises productrices augmentent et avec elles le besoin en compteurs d'heures de service pour les machines. De nouvelles variantes sont demandées. Les compteurs de courant alternatif viennent s'ajouter aux compteurs de courant continu.

Le point d'orgue suivant dans la jeune carrière de Dieter Grässlin est le développement d'un compteur d'heures de service à vibrations. Un produit qui n'existait pas encore sur le marché. Des formes compactes pour une fonctionnalité croissante. C'est ce que s'impose Dieter Grässlin lorsqu'il s'initie à la technologie de commutation horaire. Des modules pouvant s'intégrer à de multiples applications – du chauffage à la commande dans une armoire industrielle.

Il en résulte l'horloge de la série SUM. Une variante spéciale des horloges Grässlin est développée pour la commande de chauffages électriques par accumulation : l'AKKUMAT. Les volumes de production augmentant, le besoin en collaborateurs, en machines de production et en ateliers de production grandit lui aussi. 12 ateliers et fabriques sont disséminés dans tout St. Georgen.

L'histoire de Grässlin

Les années 60 – l'entrée dans la production avec le plastique

En 1966, Grässlin est implémenté presque partout. Grässlin domine la mécanique de précision et fait figure de spécialiste dans cette branche. La première presse d'injection donne un formidable élan à la technologie plastique chez Grässlin. Le plastique permet de produire de nombreuses choses plus facilement, plus précisément et à moindres coûts. Avec l'établissement du rail porteur DIN dans l'installation du bâtiment et l'automatisation industrielle, la conséquence logique pour Grässlin est de développer aussi des produits pour ces domaines d'utilisation. À la fin des années 60, la première horloge sur rail porteur DIN au monde voit le jour.

 

Les années 70 – expansion et décès du fondateur

 

Ce qui se profilait depuis longtemps devient réalité. Le premier bâtiment d'usine est construit en 1971. De nouveaux produits pour de nouveaux domaines d'application sont développés sous un même toit. De nouveaux produits sont créés tels que l'horloge universelle MIL 2001 pour l'usage industriel ainsi que les petits modules UNI 45. Le manque de main d'œuvre dans la région de St. Georgen ainsi que les premières réflexions relatives à un positionnement international conduisent à l'ouverture d'une deuxième usine à Saint-Antoine, en Suisse, en 1975.

 

Dieter Grässlin meurt en novembre 1976 de manière inattendue. L'homme n'est plus, mais l'idée perdure. À la manière de Dieter Grässlin, les ingénieurs de l'entreprise continuent de rechercher de nouvelles solutions. L'avenir réside dans l'électronique. La vision devient réalité. Le premier résultat est la digi 127 avec 127 commandes de commutation librement programmables et 4 canaux commutables. La technologie à quartz est introduite juste après. Le premier résultat de la technologie à quartz est l'horloge universelle MIL2008 QFRT. En 25 ans, Grässlin est devenue une entreprise d'envergure internationale.

Dieter Grässlin, fondateur de Grässlin

Les années 80 et 90 – internationalisation et numérisation croissante

 

Afin de soutenir l'activité à l'étranger en croissance permanente, des succursales de Grässlin sont fondées en 1982 aux USA et en France et une joint-venture – Grässlin Far East – est créée à Taïwan.

 

À chaque nouvelle étape technologique, un nouveau moteur est créé. On décide donc chez Grässlin de développer et de produire ses propres moteurs. La standardisation des modules de commutation horaire mécaniques de la série FM est une autre avancée dans le domaine d'application industriel.

Les deux hexagones à St. Georgen étaient entre-temps devenus trop petits. Un bâtiment d'usine existant est acquis à St. Peterzell, à quelques kilomètres de là. Comme dans les premières années de l'entreprise, la technologie de commutation horaire et la régulation de la température ambiante sont les activités clés de Grässlin. Après de nombreuses années couronnées de succès, Grässlin est devenue une entreprise aussi grande que complexe.

 

Des années 2000 jusqu'à aujourd'hui – un départ dans un nouveau millénaire

Afin de ne pas perdre de vue l'essentiel, des sous-domaines de l'entreprise, Grässlin Präzisionstechnik, Grässlin KBS et Grässlin Automationssysteme, sont vendus en 2000.

En raison de l'importance croissante des marchés internationaux, il devient clair que Grässlin ne peut continuer seule. L'entreprise se fait racheter par GE Power Controls en juillet 2000. Une nouvelle ère commence. La petite entreprise de la Forêt Noire est devenu un acteur mondial. L'objectif principal de cette évolution est de rendre les horloges numériques utilisables sans notice.

Depuis 2007, Grässlin fait partie du groupe Intermatic, un leader de la fabrication de systèmes de commande d'énergie, basé à Spring Grove, Illinois/USA, employant 750 collaborateurs sur six sites dans le monde. Grâce à sa compétence unique au monde dans le domaine de la technologie de commutation horaire et de la commande d'éclairage et de température, Grässlin contribue de manière décisive à faire aujourd'hui d'Intermatic un spécialiste international dans le domaine des solutions de gestion d'énergie.

Les deux entreprises traditionnelles investissent en permanence dans des technologies innovantes et durables afin d'améliorer la valeur de leurs produits et le service pour leurs clients.

Grässlin continue de développer sa gamme de produits. L'utilisation de la technologie radio pour les horloges des thermostat d'ambiance suit en 2004 le premier concept d'utilisation simple par menus pour les appareils numériques. Aujourd'hui les horloges communiquent via Bluetooth et réseau LAN. Avec la nouvelle famille de produits talento smart, Grässlin commercialise une nouvelle génération d'horloges numériques. En parallèle, Grässlin travaille déjà au développement de nouveaux appareils pour la commande complète du système.


Ce site Internet utilise des fichiers témoins pour fournir une meilleure expérience utilisateur.